Comment les conseils généraux gèrent leur page Facebook ?

Cet article est issu d’une étude que j’ai terminé en juin sur les « Conseil Généraux présent sur les médias sociaux ».

Quelques recommandations sur la gestion d’une page Facebook

Les médias sociaux demandent d’être actifs et constants dans les publications. Cela demande du temps et des moyens humains.

Être régulier dans la publication permet de susciter constamment l’intérêt des abonnés de votre page. En cas d’inactivité prolongée, les gens se désintéressent de vos futures actualités.

Attention, je me répète par rapport à mes articles précédents, mais l’engagement sur les médias sociaux et donc sur Facebook est un engagement à long terme.

Ce n’est pas une campagne de pub, c’est la création d’une sorte de chaîne de diffusion multimédia. À la différence que les gens interagissent directement avec vous comme si vous étiez dans la rue.

C’est même mieux (ou pire, question de point de vue) que la rue. Sur le web, je vous conseille vivement de ne jamais vous défiler. Dans la rue c’est possible, sur le web, les traces restent.

Ligne Editoriale

Sur Facebook (et ailleurs sur la toile), les Conseils Généraux gardent un comportement très institutionnel et distant. Facebook est pour eux un simple relais d’actualité et les commentaires des internautes sont souvent laissés sans réponse. On trouve aussi de très mauvais exemples de gestion, comme celui-ci:

Conseil Général aime Maurice tu pousses le bouchon un peu trop loin

Il s’agit d’une notification du mur du Conseil Général des Yvelines. Ici, dans un premier temps, on s’aperçoit que les Yvelines utilisent un compte personnel (réservé aux personnes physiques) car seul le prénom « Conseil Général » apparaît.

Dans un deuxième temps et ça saute aux yeux, l’administrateur de la page de cette institution publique et sérieuse « aime » la page « Maurice du pousse le bouchon un peu trop loin ». Ça ne fait pas propre.

Un bon exemple cette fois:

Le Loir-et-Cher répond aux commentaires des internautes

Le Conseil Général du Loir-et-Cher fait une annonce sur la météo, prend connaissance des commentaires et y répond.

Mise en forme des actualites

Beaucoup de Conseils Généraux doivent comprendre qu’il y a une écriture papier et une écriture web.

Pour reprendre le même exemple: Il faut imaginer que vous êtes dans la rue et qu’un inconnu vous demande un renseignement. Vous lui répondez simplement, sur le web c’est pareil: pas de ton solennel ni familier.

Sur Facebook, vos publications sont des bandes annonces vers plus de contenus.

Évitez de proposer trop de contenus, sans liens ni illustrations.

L'Eure - Textes trop longs, trop denses, sans liens ni illustrations

Le Département de l’Eure donne des informations trop longues et denses sans liens vers plus de contenu. D’ailleurs à la lecture de cette image je pense que la plupart d’entre vous n’ont pas lu le contenu des messages.

La bonne pratique cette fois: une annonce courte et aérées avec presque systématiquement une illustration et un lien pour atteindre plus de contenu.

Le Val d'Oise propose des publications claires et variées.

Le Val d’Oise est clair et concis, les publications sont variées et illustrées : images, vidéos, liens.

Une réflexion au sujet de « Comment les conseils généraux gèrent leur page Facebook ? »

  1. Ping : Les tweets qui mentionnent Comment les Conseils Generaux gerent leur page Facebook « jdb 2.0 -- Topsy.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>